Les Steichen Collections Luxembourg rassemblent le patrimoine lié à la longue et riche carrière d’Edward J. Steichen (1879 – 1973), surtout marquée par la photographie.

Plusieurs collections publiques témoignent de son travail prolifique en tant qu’artiste photographe et commissaire d’expositions pour le Museum of Modern Art (MoMA) à New York : celles du Musée national d’histoire et d’art (MNHA), de la Ville de Luxembourg et du Centre national de l’audiovisuel (CNA).

The Family of Man

Mémoire du Monde de l’UNESCO

CNA, Château de Clervaux

Clervaux

The Family of Man est une exposition photographique légendaire, conçue par Edward Steichen pour le Museum of Modern Art (MoMA) de New York en 1955. L’exposition se veut un manifeste pour la paix via la photographie humaniste d’après-guerre. Les images d’auteurs tels que Robert Capa, Henri Cartier-Bresson, Wayne Miller, … sont mises en scène d’une manière moderniste et spectaculaire.

Après un voyage international, elle est aujourd’hui installée en permanence au Château de Clervaux, et fait partie de la Mémoire du Monde de l’UNESCO.

The Bitter Years est un hommage à la photographie documentaire, rassemblant plus de 200 images issues d’un des plus grands projets collectifs de l’histoire de la photographie : la documentation de l’Amérique rurale lors de la Grande Dépression par la Farm Security Administration.

Réalisée en 1962 par Eward Steichen pour le Museum of Modern Art de New York (MoMA), l’exposition abritée aujourd’hui en permanence au Waassertuerm+Pomhouse à Dudelange, regroupe les œuvres iconiques de photographes tels que Walker Evans, Dorothea Lange, Arthur Rothstein ou Russell Lee.

The Bitter Years

1935 - 1941

CNA, Waassertuerm+Pomhouse

Dudelange

Avec une galerie exclusivement dédiée à la production photographique d’Edward Steichen, le MNHA met à l’honneur une collection de 178 photos représentatives de sa carrière. Cet ensemble provient d’un legs de l’artiste au Grand-Duché de Luxembourg.

Pour des raisons de conservation, la collection est à découvrir par cycles d’exposition, montrant quelque vingt photos ordonnées thématiquement.

Edward Steichen

The Photographer

Musée national d’histoire et d’art (MNHA)

Luxembourg

L’exposition présente 44 œuvres d’Edward Steichen en dialogue avec des peintures d’artistes luxembourgeois de la même période. Les similitudes entre motifs et compositions soulignent les relations multiples qui existent entre l’art photographique de Steichen et la peinture. L’ensemble présente un large éventail de l’œuvre de Steichen : portraits, paysages, nus, natures mortes, publicité, ... La sélection montre que sa carrière en tant que photographe est inséparable de son étude intensive de la peinture et de la sculpture.

Exposition temporaire

Time Space Continuum

Photographies d’Edward Steichen en dialogue avec la peinture

Villa Vauban, Musée d’Art de la Ville de Luxembourg

Luxembourg

Cycle de conférences - Steichen Collections 2017

Les Collections

Les Steichen Collections au Grand-Duché de Luxembourg rassemblent le patrimoine lié à Edward J. Steichen (1879 – 1973). La longue carrière de cet artiste américain mondialement connu et d’origine luxembourgeoise a surtout été marquée par la photographie : d’une part, il travaille en tant que photographe prolifique, de l’autre comme directeur au département photographie du Museum of Modern Art (MoMA) à New York, où son travail de commissariat d’exposition a trouvé une résonance internationale.

Les collections présentées ici dessinent un tableau emblématique de ces deux carrières : au MNHA et à la Villa Vauban, c’est l’artiste photographe qui est à l’honneur à travers une sélection d’images personnelles et de commandes, tandis que le Centre national de l’audiovisuel (CNA) vous fera découvrir son travail de curateur, à travers les collections The Family of Man et The Bitter Years, orchestrant les images d’autres photographes connus.

Biographie Edward J. STEICHEN

La vie d'Edward Steichen (1879-1973) est marquée par une longue carrière artistique riche et diversifiée : connu surtout pour ses œuvres photographiques, il était également peintre, réalisateur, curateur au MoMA, jardinier et expérimentateur passionné.

Edward Steichen, Self-Portrait with Camera, c. 1917 © 2015 The Estate of Edward Steichen / Artists Rights Society (ARS), New York.

1879
Naissance le 27 mars à Bivange (Grand-Duché de Luxembourg). Fils de Jean-Pierre Steichen et de Marie Steichen Kemp.
1881
La famille Steichen émigre aux États-Unis, Edward obtient la nationalité américaine par naturalisation.
1894-1898
Apprenti auprès d’une entreprise de lithographie, à Milwaukee, au Wisconsin.
1899
Ses premières photos sont exposées au salon de photographie à Philadelphie.
1900
Première exposition personnelle dans une demeure privée, à Milwaukee, au Wisconsin ; études à l’Académie Julian, à Paris ; fait la connaissance de Rodin.
1901
Ses peintures et ses photographies sont exposées à Paris; est élu membre de Linked Ring: London photographic society.
1902
Fait partie des fondateurs du groupe Photo-Secession, première exposition personnelle à la Maison des Artistes, à Paris; installe son atelier à l'adresse 291, Fifth Avenue
1903
Épouse Clara Smith (divorce en 1922, deux filles: Dr. Mary Steichen [Martin] Calderone [1904-1998] et [Charlotte] Kate Rodina Steichen [1908-1988])
1905
Stieglitz ouvre la gallerie Photo-Secession, qui deviendra plus tard Gallery 291, dans l’ancien atelier de Steichen, et expose pour la première fois de l’art « moderne » (Cézanne, Picasso, Maurer, et autres)
1906
Retour à Paris
1908
Grâce à l’aide de Leo et de Gertrude Stein, Steichen présente des artistes de l’École de Paris aux États-Unis; loue une maison de ferme à Voulangis, en France ; sa sœur Lilian épouse Carl Sandburg (1878-1967)
1910
Créé pour la première fois des hybrides de delphiniums à Voulangis.
1911
Premières photos de mode des robes de Poiret
1911-1914
Réalise des peintures murales (In Exaltation of Flowers) pour la résidence d’Agnes et d’Eugene Meyer
1913
Premières photographies expérimentales de formes de plantes, de fleurs et d’insectes
1914
Retour aux États-Unis lors de l'éclatement de la guerre
1917
Nommé lieutenant de la section photographique du corps de transmission de l'armée américaine ; supervise la photographie de reconnaissance aérienne en France
1919-1922
Continue à expérimenter avec la photographie d’objets; brûle des peintures dans le jardin de son atelier à Voulangis
1922
Divorce de Clara Smith Steichen
1923
Épouse Dana Desboro Glover (décédée le 20 février 1957)
1923-1924
Occupe un atelier photographique situé à 80 W. 40th Street, à New York
1923-1938
Photographe en chef de la maison d’édition Condé Nast ; ses photographies sont publiées dans les magazines américains Vogue et Vanity Fair ; entame un travail photographique pour l’agence de publicité J. Walter Thompson.
1928
Conçoit des pianos ; commence à élever des delphiniums dans sa maison de ferme à Umpawaug, à Redding, au Connecticut.
1929
Carl Sandburg publie « Steichen the Photographer »
1930-1931
Collaboration avec sa fille pour les livres The First Picture Book Every Day Things for Babies et The Second Picture Book
1932
Première couverture couleur de Vogue
1935-1937
Installe son atelier de photographie à 139 E. 69th Street ; sélectionne des photos pour U.S. Camera
1936
Expose des delphiniums au MoMA: Edward Steichen's Delphiniums [exposition au MoMA, du 24 juin au 1er juillet 1936]
1938
Quitte la maison d’édition Condé Nast, emménage dans sa maison de ferme d’Umpawaug, à Redding, au Connecticut
1941
Rejoint l’armée américaine comme responsable de l'unité de la photographie de l'aviation navale; en 1945 il est responsable de la photographie de combat naval
1942
Conçoit Road to Victory [exposition au MoMA, du 21 mai au 4 octobre 1942] en collaboration avec Carl Sandburg
1943
À bord du porte-avion U.S.S. Lexington
1944
Supervise le film de la marine américaine The Fighting Lady, Oscar du meilleur film documentaire en 1945
1945
Nommé directeur de l’Institut photographique de la marine américaine, créé pour « promouvoir et encourager la photographie sur des sujets navals » (voir dossier IV.B.29); conçoit Power in the Pacific [exposition au MoMA, du 23 janvier au 20 mars 1945]
1947
Nommé directeur du département de la photographie du MoMA ; interrompt sa carrière de photographe pour faire connaître de plus jeunes photographes
1952
Commence à préparer The Family of Man avec l’assistance de Wayne Miller, voyage aux États-Unis et en Europe pour obtenir des photos destinées à la sélection
1955
L’exposition The Family of Man ouvre ses portes au MoMA [exposition au MoMA, du 24 janvier au 8 mai 1955]
1955-1960
Commence à explorer la couleur sur des images fixes et mobiles sur un amélanchier dans son domaine à Umpawaug
1957
Dana Steichen décède
1959
Voyage en Russie avec Carl Sandburg pour l’ouverture de Family of Man
1960
Épouse Joanna Taub (1933-2010)
1961
Dernière exposition au MoMA: Steichen the Photographer [exposition au MoMA, du 28 mars au 30 mai 1961]; création prévue du Centre de photographie Edward Steichen dans le nouveau bâtiment du MoMA
1962
Prend sa retraite et est nommé directeur émérite du MoMA, John Szarkowski devient directeur de la photographie
1963
Publication de l’ouvrage A Life in Photography ; Edward Steichen reçoit la médaille de la liberté du président John F. Kennedy, décernée par Lyndon Johnson; fait la connaissance de la Grande Duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg à la Maison-Blanche
1964
Le Centre de photographie Edward Steichen ouvre ses portes au MoMA avec l’exposition Edward Steichen Photography Center [exposition au MoMA du 27 mai 1964- ] ; donation de l’exposition The Family of Man au Grand-Duché de Luxembourg
1966
Visite le Grand-Duché avec Joanna Steichen
1973
Décède le 25 mars, deux jours avant son 94e anniversaire

(source: Museum of Modern Art, New York)

Cycle de conférences

Steichen Collections 2017

LUXEMBOURG, Villa Vauban

Steichen – The Early Years

Vendredi 21/04, 19h

Depuis ses débuts en tant que photographe aux ambitions artistiques, en passant par son engagement pour l’art moderne européen, qu’il a aidé à établir aux Etats-Unis, Edward Steichen fait preuve, dès ses débuts professionnels, d’une biographie riche et complexe. Cette conférence illustre son œuvre de la Belle Epoque jusqu’aux années noires de la Première Guerre mondiale.

 

DUDELANGE, CNA, Waassertuerm+Pomhouse

Une crise en images iconiques

Jeudi, 19/10, 19h, The Bitter Years

Les romans de John Steinbeck et les chansons de Woody Guthry ont marqués la mémoire collective des années de la Grande Dépression aux USA. En 1963, Edward Steichen voulait rappeler cette période noire au public new-yorkais à l’aide d’une grande exposition photographique. L’exposition The Bitter Years n’a cependant pas eu le succès escompté. Steichen avait composé un monument visuel que nous commençons seulement à apprécier depuis quelques années.

 

CLERVAUX, CNA, Château de Clervaux

Humanisme en temps durs

Jeudi, 23/11, 19h, The Family of Man

Avec son exposition The Family of Man, Edward Steichen a composé une suite épique, fabriquée à partir de petites histoires et d’anecdotes privées, parfois presque intimes. Cette conférence fera le point sur l’histoire de certaines de ces photos, aujourd’hui universellement reconnues.

 

LUXEMBOURG, MNHA

Le portrait à la perfection

Jeudi 7/12 à 18h30

L’année 1922 a été difficile pour Edward Steichen. Sur le plan privé, mais aussi au niveau artistique, Steichen a dû subir plusieurs échecs. Après un divorce douloureux et la conviction qu’il ne serait jamais un grand peintre, Steichen, âgé alors de 43 ans se reprend pour commencer une nouvelle carrière aux Etats-Unis. Il deviendra le photographe attitré des éditions Condé-Nast.